Les Echos

Nous n’allons pas former les jeunes comme auparavant.