Orienter vers l’alternance : l’étude de l’Observatoire

L’Observatoire de l’alternance est élaboré par la Fondation The Adecco Group, le cabinet Quintet et Walt. Cette étude arrive après la publication en février 2022 de la première enquête de satisfaction à l’égard de l’alternance, conduite auprès d’un millier de jeunes et d’entreprises. Toujours le même objectif : objectiver et alimenter le débat. Cette nouvelle étude analyse les facteurs qui ont un impact sur l’orientation des jeunes et déterminent le choix de l’alternance. De l’analyse découle 7 préconisations.

Une volonté : construire l’alternance de demain

Depuis la Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel de 2018, l’alternance connait un fort développement.
En 2021, 733 000 jeunes ont choisi de faire leurs études en apprentissage. Côté offre de formation, la France compte désormais 2 791 CFA et les entreprises cherchent à attirer les jeunes talents.

La question du recrutement est centrale

Elle pourrait se résumer ainsi : qui sont les futurs apprentis ? Où aller les chercher ? Comment les convaincre ?

Pour répondre à ces questions, l’étude s’attache à mieux comprendre quels sont les principaux déterminants de l’orientation. Documentée à partir de nombreux travaux scientifiques, de données statistiques et nourrie des retours d’expérience des CFA, l’étude identifie 4 types de facteurs qui ont un impact sur le choix de faire des études en apprentissage :

  1. Des facteurs socioculturels : genre, environnement culturel, origine géographique, mobilité, etc. Un chiffre incarne ainsi à lui seul les biais de genre : 2 apprentis sur 3 sont des garçons alors qu’à peine plus d’1 personne active sur 2 est un homme. L’apprentissage est donc aujourd’hui un outil de formation davantage réservé aux hommes.
  2. Des facteurs liés au cursus scolaire qui précède le choix de l’apprentissage. Les jeunes ont une connaissance inégale des métiers qui s’ajoute parfois à un défaut d’information : près de 20 % des CFA ne sont pas recensés dans Affelnet et Parcoursup ne répertorie pas toute l’offre de formation en apprentissage.
  3. Des facteurs liés au monde du travail, qui sont perçus comme autant d’épreuves à surmonter pour le futur apprenti, notamment dans sa recherche pour trouver une entreprise qui l’accueille.
  4. Des facteurs liés aux incidences des intérêts personnels des jeunes. Définition d’un projet, motivation, curiosité pour les métiers, besoin d’autonomie sont autant de paramètres qui jouent sur le choix de l’alternance plutôt que la voie scolaire.

Afin d’ouvrir l’alternance à un public plus large, l’étude présente 7 préconisations :

  1. Promouvoir une alternance inclusive
  2. Mieux accompagner les jeunes dans leur recherche d’une entreprise
  3. S’attaquer à la représentation genrée des métiers
  4. Élargir l’éventail des formations accessibles en apprentissage
  5. Mieux faire connaitre les formations en apprentissage dans les établissements scolaires
  6. Diversifier et augmenter l’offre de formation sur chaque territoire
  7. Développer les aides en matière de mobilité et d’hébergement

Voir la synthèse de l’étude

Les mots des présidents

Alexandre VIROS

Pour Alexandre Viros, Président France de The Adecco Group 

« L’efficacité de l’apprentissage n’est plus à démontrer. L’objectif d’un million d’alternants poursuivi par les pouvoirs publics peut devenir une réalité seulement si l’on prend des mesures fortes pour lutter contre les stéréotypes de genre, pour encourager la création de nouveaux CFA, ou pour aider les jeunes à la mobilité. Ce sont les principaux enseignements du rapport de l’Observatoire de l’Alternance. »

antoine foucher

Pour Antoine Foucher, Président de Quintet Conseil 

« La réforme de 2018 a opéré une révolution copernicienne de l’apprentissage, en refondant notre système à partir des besoins des jeunes, des entreprises et des CFA. C’est sur eux que reposent désormais la dynamique : cette étude y contribue. »

yves hinnekint

Pour Yves Hinnekint, Président de WALT

« La raison d’être de WALT est de parler de l’alternance autrement. En identifiant les freins socio-culturels, cette étude nous donne les clés pour continuer de travailler sur les représentations et les clichés et changer définitivement le regard sur l’alternance ».

Voir l’étude complète

observatoire de l'alternance couv

Le tableau de bord de l’alternance en France, par l’Observatoire de l’alternance

Vous souhaitez aller plus loin dans votre lecture afin de savoir comment se porte l’alternance au regard de l’éducation et de l’emploi ?

Découvrez le tableau de bord de l’alternance en France qui repositionne l’alternance dans son écosystème éducatif et de l’emploi.

À propos des membres de l’Observatoire

the adecco group foundation carre

Abritée par la Fondation de France, la Fondation The Adecco Group a pour mission de contribuer à l’insertion professionnelle des personnes les plus éloignées de l’emploi.

Ses actions se répartissent en deux piliers :

  1. du mécénat financier et de compétences de la part des collaborateurs du Groupe auprès d’associations partenaires,
  2. des travaux d’études et d’analyse pour comprendre les freins rencontrés par les personnes en difficulté sur le marché du travail, leur donner la parole et faire connaitre les expérimentations et bonnes pratiques des différents acteurs de l’insertion professionnelle.
quintet conseil

QUINTET est un cabinet de conseil fondé par 5 associés ayant exercé des responsabilités au sein d’entreprises, d’organisations professionnelles et de cabinets ministériels entre 2017 et 2020.

QUINTET exerce ses activités dans les domaines de la stratégie sociale, la stratégie des compétences, raison d’être, la stratégie de communication en matière sociale ainsi que d’actions et politiques de relocalisation.

Il accompagne des entreprises  et des organisations professionnelles ainsi que des dirigeants à titre individuel.

S’agissant des compétences, il est particulièrement impliqué dans l’accompagnement de politiques et d’actions en faveur du développement de l’apprentissage incluant celles développées par les écoles et organismes de formation.

logo walt carre

Walt est un collectif qui porte la voix de l’alternance. L’association est le regroupement de forces vives, écoles, entreprises, organisations qui portent les valeurs de l’alternance.
Aujourd’hui, ce sont 1 100 écoles membres qui représentent plus de 25 % des jeunes en alternance sur tout le territoire.

Ils s’engagent à contribuer à une alternance inclusive par la diversité des publics, responsable en matière de formation et d’intégration dans l’emploi, et enfin coopérative pour valoriser sa pédagogie comme une réelle force entre le monde de l’éducation et celui de l’entreprise.

Walt, c’est également 1 500 entreprises, 31 000 jeunes inscrits, 1 million de visites sur son site www.walt.community et 90 000 fans sur les réseaux sociaux. Plus d’informations sur www.walt-asso.fr/ 

Les actus Walt

30

Comment transformer votre taxe d’apprentissage en levier stratégique ?

133 millions de raisons de flécher sa taxe d’apprentissage pour les entreprises. « C’est le seul impôt dont on peut déterminer l’utilité »: améliorer le sourcing et le recrutement, créer des partenariats, soutenir les CFA qui forment les futurs talents, trouver des contacts pour des forums, trouver des salles… Lire la suite de Comment transformer votre taxe d’apprentissage en levier stratégique ?

walt simple loupe

Quelles stratégies de soutien pédagogiques face aux hétérogénéités des parcours d’apprentissage ?

Face aux divers obstacles pédagogiques et aux besoins spécifiques de chaque apprenant, comment les CFA peuvent-ils optimiser leur soutien pédagogique pour garantir la réussite de tous ? Lire la suite de Quelles stratégies de soutien pédagogiques face aux hétérogénéités des parcours d’apprentissage ?

walt simple fete

Faites pas genre : comment relever le défi de la mixité dans les métiers

Seulement 17 % des métiers en France peuvent être considérés comme mixtes. Les stéréotypes de genre persistent. Mais pourquoi s’y intéresser en tant que CFA ? Lire la suite de Faites pas genre : comment relever le défi de la mixité dans les métiers

SOFT SKILLS WALT

Réveillez les potentiels des jeunes : l’importance des soft skills en 2024

L’importance des soft skills n’est plus à démontrer. L’observatoire de l’alternance en 2024 préconise de généraliser l’intégration des compétences relationnelles, comportementales, et cognitives (soft skills) dans l’approche pédagogique des établissements et des CFA, sans sacrifier les “hard skills”. Alors, comment surfer sur les soft skills et le potentiel de vos étudiants ? Lire la suite de Réveillez les potentiels des jeunes : l’importance des soft skills en 2024

walt simple batwalt

Comment parler d’orientation au lycée et au collège

Réforme des lycées et les 54 heures dédiées à l’orientation, quelles opportunités pour les CFA ?Le replay est ouvert,… Lire la suite de Comment parler d’orientation au lycée et au collège

artificial intelligence, technology, robot

ChatGPT et l’intelligence artificielle (IA) dans l’éducation, une révolution en marche ou simple effet de mode ?

Quelle place pour l’IA dans l’éducation ? Comment utiliser ChatGPT dans les écoles ? 1 an après, quelles nouveautés ? Tout cela est-il un effet de mode ou une vraie révolution pour l’apprentissage ? Quelles sont les impacts sur la pédagogie, au sens large, dans les CFA ?  Lire la suite de ChatGPT et l’intelligence artificielle (IA) dans l’éducation, une révolution en marche ou simple effet de mode ?