3 368 € : c’est ce que rapporte un apprenti aux finances publiques (étude Walt)

L’association WALT, qui regroupe différents acteurs de l’alternance, a confié au cabinet Goodwill-management le soin de mesurer l’impact économique de l’apprentissage sur les finances publiques. L’étude prouve pour la première fois que le rapport investissement / bénéfices est nettement en faveur de l’apprentissage avec un gain net pour l’État d’1.8 milliard d’euros.

Depuis la réforme de 2018 et la Loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel, l’apprentissage est un mode de formation initiale qui rencontre un succès important. Il apparait acquis que le record de 2020 sera battu et que la France pourrait dépasser les 600 000 contrats signés en 2021.

Convaincu que miser sur l’apprentissage n’est pas un coût mais un investissement pour la société, WALT démontre par son étude d’impact qu’1€ investi dans l’apprentissage rapporte 1,21€ aux finances publiques.

La méthodologie de l’étude

Cette étude analyse les retombées :

  • pour la cohorte 2020 soit 525 600 apprentis (pré et post bac) ;
  • en tenant compte du taux de rupture ;
  • pendant et après le contrat d’apprentissage ;
  • en excluant les aides exceptionnelles liées au plan de relance.

Ces hypothèses prudentes donnent aux résultats de l’étude le caractère de « plancher » et non de « plafond ».
Ainsi, les valeurs ajoutées directes et indirectes n’ont pas été comptabilisées :

  • la valeur ajoutée directe correspond à la différence de salaires gagnés par les apprentis par rapport à un scénario où ils n’auraient pas été en apprentissage,
  • la valeur ajoutée indirecte correspond à la plus grande consommation de biens et de services engendrée par le meilleur pouvoir d’achat des apprentis.

Pour Olivier Gauvin, Délégué Général de Walt :

« Les résultats de cette étude prouvent que l’effort consenti par l’État et les entreprises pour développer l’apprentissage au travers de la taxe d’apprentissage paie. Alors que le succès de l’apprentissage pose la question de son financement, il s’agit de changer de regard et de voir le budget alloué non comme un coût mais comme un investissement de la nation tout entière.

L’association WALT et ses membres portent des propositions dans le cadre du débat public sur la nécessaire remise à plat du système de financement de l’apprentissage.
Les gains nets de ce mode de formation, de plus en plus populaire, doivent inciter l’ensemble des acteurs à viser 1 million d’apprentis à horizon 2027 ».

Lire la synthèse de l’étude

Télécharger l’étude complète

71 pages d’étude complète.

Téléchargement étude complète financement apprentissage

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

capture intro etude complete financement apprentissage

À propos de Walt

Depuis sa création en 2018 par 6 membres fondateurs, Walt, qui compte aujourd’hui 47 membres, parle de l’alternance autrement pour toucher les jeunes de 15 à 30 ans et leurs parents.

Alors que ce mode d’apprentissage est en plein essor, Walt se veut le compagnon qui permet aux jeunes d’aller vers un métier en trouvant sur son portail www.walt.community l’école et l’entreprise. En 2021, walt.community aura été visité par plus d’un million d’utilisateurs.

Aujourd’hui, c’est plus de 1 125 écoles, 730 entreprises et 14 600 profils jeunes créés sur la plateforme. Walt est aussi engagé pour permettre aux CFA d’accueillir tous les publics et de créer des liens avec l’ensemble des acteurs de l’orientation, de l’insertion et de l’emploi.

À propos de Goodwill-management

Cabinet de conseil en performance économique responsable et filiale de Baker Tilly STREGO, Goodwill-management accompagne depuis 2003 les organisations vers des modèles plus soutenables, du grand groupe à la PME de tous secteurs, en passant par des organisations de l’ESS.

Goodwill-management aide les organisations à créer de la valeur autrement en déployant des stratégies de responsabilité sociétale, bas carbone, d’économie circulaire ou encore low-tech.

Convaincu que l’on ne peut pas améliorer ce que l’on ne mesure pas, Goodwill-management évalue autrement les impacts économiques, sociaux et environnementaux des organisations, notamment à travers la triple empreinte, l’empreinte socioéconomique ou encore le capital immatériel.

WALT-news

Le contact presse Walt

François Coën – Sources Agency
francois@sources.agency – 06 20 53 27 74

Ils en parlent

logo france tv

France 2

Un apprenti rapportait 3 400 euros sur le long terme aux finances publiques, grâce notamment à sa meilleure insertion sur… Lire la suite de France 2

capital

Capital

« L’apprentissage n’est pas un coût, c’est un investissement.” Pour Olivier Gauvin, directeur général de… Lire la suite de Capital

logo aef infos

AEF

Entre ce que gagnent les finances publiques par le biais de l’apprentissage et ce qu’elles investissent, le différentiel… Lire la suite de AEF

centre info

Centre Inffo

L’étude montre que le rapport investissement / bénéfices est nettement en faveur de l’apprentissage avec un gain net… Lire la suite de Centre Inffo

les echos

Les Echos

Compte tenu de son rôle pour l’insertion des jeunes, l’apprentissage doit être érigé au rang de politique publique… Lire la suite de Les Echos