Etude : 8/10, la note donnée à l’alternance par les jeunes et les entreprises sondés par l’Observatoire de l’Alternance

Alors que le nombre d’alternants atteint des chiffres records à la suite de la réforme de 2018, la Fondation The Adecco Group, l’association Walt et le cabinet Quintet conseil créent l’Observatoire de l’Alternance pour proposer un état des lieux et des axes de réflexion.

Sa première édition, fondée notamment sur une enquête de l’institut BVA auprès de 600 entreprises et 500 alternants, conclut à une très grande satisfaction à l’égard de l’alternance bien que le recrutement sous ce dispositif comporte quelques écueils pour les entreprises et futurs alternants.
Près de neuf entreprises sur dix reconnaissent avoir éprouvé des difficultés de recrutement, et près de huit jeunes sur dix déclarent avoir eu des difficultés d’accès à l’alternance, la principale est celle de trouver une entreprise d’accueil.

L’alternance, un dispositif plébiscité

L’enquête de l’Observatoire de l’Alternance conclut à une très forte satisfaction vis-à-vis de l’alternance, de la part des entreprises comme des jeunes.  

Ainsi, 91 % des entreprises se déclarent « assez » voire « très » satisfaites, un chiffre qui atteint 99% dans le secteur du commerce.  

De leur côté, les alternants se disent « assez » voire « très » satisfait(e)s à 82%. Ils sont même 28 % à estimer que cette expérience est allée au-delà de leurs attentes. C’est près de 20 points de plus que la satisfaction des étudiants à l’égard de leur voie de formation, satisfaits par leurs études à hauteur de 64 % seulement (selon l’Observatoire de la vie étudiante).

En conséquence, la note moyenne de recommandation de l’alternance est élevée : 7,9/10 pour les alternants et 8/10 pour les entreprises

note moyenne alternance

L’alternance, un dispositif favorable à l’emploi et à l’insertion

Les résultats de l’Observatoire de l’Alternance montrent les intérêts convergents des entreprises comme des jeunes qui optent pour l’alternance. 

Ainsi, 89 % des entreprises recourent à l’alternance pour répondre à leurs besoins en matière de compétences, dans le cadre d’une politique RH cherchant à fidéliser les jeunes pour près d’une entreprise sur deux. 

De leur côté, 61 % des jeunes déclarent que le choix de l’alternance leur donne la possibilité de se confronter au monde de l’entreprise, de tester leurs savoirs face à la réalité voire de confirmer un projet professionnel. 

Ils sont presque autant (59 %) à choisir l’apprentissage pour des raisons financières. 

Enfin, 62 % des alternants interrogés déclarent avoir trouvé un emploi en lien avec leur formation dans l’année. Celles et ceux qui n’ont pas été embauché(e)s par leur employeur sont néanmoins 71 % à estimer que leur parcours a favorisé leur candidature auprès des recruteurs.

3 observations majeures pour fluidifier l’accès à l’alternance

Faciliter la rencontre entre les jeunes et les entreprises 

L’enquête BVA pour l’Observatoire de l’Alternance montre des difficultés de rencontre entre offre et demande.  

Ainsi, près de neuf entreprises sur dix (86 %) reconnaissent avoir éprouvé des difficultés de recrutement, et près de huit jeunes sur dix estiment avoir connu des difficultés (77 %). La première qu’ils évoquent n’est autre que celle de trouver leur entreprise d’accueil.

Instaurer un véritable parcours d’intégration

Le manque d’intégration des jeunes par les entreprises est souligné. 95 % des alternants affirment ne pas avoir bénéficié d’un parcours d’intégration, statistique corroborée par les entreprises qui ne sont que 11% à le faire. 

Professionnaliser le tutorat

Selon les jeunes interrogés, la présence d’un tuteur n’est pas systématique : 27 % ont déclaré ne pas en avoir eu lors de leur période en entreprise. D’autant qu’à peine 40 % des entreprises affirment former leurs tuteurs.

3 pistes de réflexion pour accompagner le développement de l’alternance

Garder la dynamique

Si l’étude conclut à l’absence d’effet d’aubaine, les aides exceptionnelles de l’État mises en place durant la crise sanitaire ont eu un effet bénéfique sur l’alternance. Leur réduction ou leur évolution pourraient entraîner des conséquences non négligeables. 

Les supprimer brutalement créerait certainement un choc. S’il fallait les réduire, c’est sans doute vers les plus bas niveaux de qualification qu’il faudrait les orienter, afin notamment de soutenir la relance récente de l’alternance infra-bac et la création de compétences sur de nombreux métiers en tension.

Simplifier le cadre administratif

Une question occupe depuis deux ans les discussions : celle de la fusion des contrats d’apprentissage et des contrats de professionnalisation. Ces derniers comptent pour moins de 9 % du total des contrats selon la Dares, et font l’objet, depuis des années, d’une moindre attention. 

Toutefois des différences demeurent entre les deux contrats : cela milite pour une fusion méthodique et très progressive.

Développer l’alternance dans tous les secteurs

Si certains secteurs sont très consommateurs d’alternance comme le commerce, d’autres sont en retard. Pourtant, rien ne semble justifier que l’alternance ne soit pas présente dans tous les domaines d’études ou tous les secteurs d’activité. 

Ainsi, l’Observatoire de l’Alternance suggère de développer une véritable culture de l’alternance là où elle est la moins ancrée en particulier dans les secteurs de l’animation sportive, de la culture, de la santé. Elle doit concerner aussi le secteur public où le recours aux alternants est peu développé.

Voir la synthèse

the adecco group foundation carre

Abritée par la Fondation de France, la Fondation The Adecco Group a pour mission de contribuer à l’insertion professionnelle des personnes les plus éloignées de l’emploi. Ses actions se répartissent en deux piliers : du mécénat financier et de compétences de la part des collaborateurs du Groupe auprès d’associations partenaires des travaux d’études et d’analyse pour comprendre les freins rencontrés par les personnes en difficulté sur le marché du travail, leur donner la parole et faire connaitre les expérimentations et bonnes pratiques des différents acteurs de l’insertion professionnelle.

quintet conseil

QUINTET est un cabinet de conseil fondé par 5 associés ayant exercé des responsabilités au sein d’entreprises, d’organisations professionnelles et de cabinets ministériels entre 2017 et 2020.

QUINTET exerce ses activités dans les domaines de la stratégie sociale, la stratégie des compétences, raison d’être, la stratégie de communication en matière sociale ainsi que d’actions et politiques de relocalisation.

Il accompagne des entreprises  et des organisations professionnelles ainsi que des dirigeants à titre individuel.

S’agissant des compétences, il est particulièrement impliqué dans l’accompagnement de politiques et d’actions en faveur du développement de l’apprentissage incluant celles développées par les écoles et organismes de formation.

logo walt carre

Walt est un collectif qui porte la voix de l’alternance. L’association est le regroupement de forces vives, écoles, entreprises, organisations qui portent les valeurs de l’alternance. Aujourd’hui, ce sont 1 100 écoles membres qui représentent plus de 25 % des jeunes en alternance sur tout le territoire. Ils s’engagent à contribuer à une alternance inclusive par la diversité des publics ; responsable en matière de formation et d’intégration dans l’emploi ; et enfin coopérative pour valoriser sa pédagogie comme une réelle force entre le monde de l’éducation et celui de l’entreprise. Walt, c’est également 1 500 entreprises, 31 000 jeunes inscrits, 1 million de visites sur son site www.walt.community et 90 000 fans sur les réseaux sociaux. Plus d’informations sur www.walt-asso.fr/ 

Les actus Walt

frame 1

Étude 2024 : L’alternance, un dispositif qui a trouvé sa place

L’alternance a trouvé sa place dans le paysage de la formation. Après plusieurs années de croissance à deux chiffres, l’alternance a atteint son rythme de croisière. Détails avec les résultats du dernier baromètre de l’Observatoire de l’alternance Lire la suite de Étude 2024 : L’alternance, un dispositif qui a trouvé sa place

brooke cagle whwybmtn3 0 unsplash

CFA : comment mieux travailler avec les OPCO

Retrouvez le résumé du replay avec Opco Atlas, Opco EP, et l’Opcommerce, ainsi que LA checklist pour un dossier alternance réussi. Lire la suite de CFA : comment mieux travailler avec les OPCO

walt simple naruto

Mentorat entre Pairs dans les CFA : le Guide Essentiel

Chez Walt, nous sommes convaincus que le mentorat, parce qu’il permet justement la sécurisation des parcours, permet justement de lever ses freins et d’éviter les taux de rupture en alternance. Le mentorat entre pairs est différent du mentorat classique, ou du tutorat qu’il ne faut pas confondre. Nous avons interviewé le Ministère de la jeunesse et des sports, l’école Talis, et notre mentor chez Walt pour créer ce guide complet. Lire la suite de Mentorat entre Pairs dans les CFA : le Guide Essentiel

fond itv p gloaguen real

Pourquoi avoir créé le guide du Routard de l’Alternant ? Avec Philippe Gloaguen

Walt et les éditions Hachette publient chaque année le Guide du Routard de l’Alternant. Ce guide a une vocation : la promotion de l’alternance au bénéfice du plus grand nombre de jeunes. Mais pourquoi un guide du Routard, de l’Alternant ? Réponses avec le créateur de cette marque iconique. Lire la suite de Pourquoi avoir créé le guide du Routard de l’Alternant ? Avec Philippe Gloaguen

plan apprentissage Alain Druelles

Préparer votre CFA pour 2024/2025, l’entretien d’Alain Druelles

Du contexte de la formation à l’ambiance actuelle de l’alternance en France, découvrez les futurs possibles et les décisions gouvernementales à venir, avec Alain Druelles, fondateur associé de Quintet Conseil. Lire la suite de Préparer votre CFA pour 2024/2025, l’entretien d’Alain Druelles

capture yh be smart

Aides, démographie et métiers en tension : l’apprentissage en 2025

Que se passe-t-il sur l’apprentissage ? Le gouvernement souhaite-t-il réduire les aides ? Que pense le Sénat, l’Assemblée nationale ? Les choses bougent. Yves Hinnekint répond aux questions de B Smart. Lire la suite de Aides, démographie et métiers en tension : l’apprentissage en 2025